Lucie Antunes + Shannon Wright

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Service culturel

Agenda

Nous suivre

La Centrifugeuse

Service culturel UPPA (Pau)
Maison de l'Etudiant
Domaine universitaire - BP 576

64012 PAU CEDEX

Du lundi au jeudi 9H/17H et le vendredi de 9H à 14H

accueil.centrifugeuse @ univ-pau.fr

Tél : 05 59 40 72 93

PDF
Vous êtes ici :

[Annulé] Lucie Antunes + Shannon Wright

Vendredi 27 mars - 21H - 6 € / 12 € / 15 €

Lucie Antunes + Shannon Wright

en partenariat avec Radio Nova

 

Lucie Antunes (Paris)

musique répétitive / musique électronique et percussions

En écoutant l’album Sergeï, on pense à un Terry Riley qui aurait mangé de la testostérone, un Steve Reich sous ecstasy, et plus généralement à tous les précurseurs de la musique répétitive…Une traversée sensorielle universelle qui nous fait découvrir de nouvelles matières sonores grâce au mélange de sons acoustiques, d’objets de récupérations et de sons électroniques.

Sur scène Sergeï est un monstre à 6 mains et trois têtes : Lucie Antunes (batterie, marimba, vibraphone, percu), Jean-Sylvain Le Gouic (qu’on a croisé récemment dans le groupe Juveniles) au moog, prophet, percussion et modulaires et Franck Berthoux complice de toujours qui traite le son en temps réel sur scène.

 

Shannon Wright (Atlanta)

piano solo

Après une période consacrée à la composition de la BO du dernier film de Guillaume Nicloux, l’ardente songwriteuse d'Atlanta Shannon Wright est de retour avec son nouvel album, Providence. Comme à chaque fois, elle désoriente ; comme à chaque fois, elle publie une pièce majeure enrichissant encore son indispensable discographie. Avec cet opus, l’américaine sort l’album qui l’attendait toute sa vie. Un album joué intégralement au piano, instrument pour la première fois investi en unique allié à sa voix. C'est sans aucune autre protection et sous forme de poèmes que Shannon Wright déclame avec toute la puissance émotive qu'on lui connait un recueil d’histoires touchantes et personnelles.

La musique de Shannon Wright provoque une émotion brute et renversante. Elle vous transporte, vous envahit et vous noie, mais toujours vous sauve. C’est un voyage dans un monde mélancolique et agité, souvent désespéré mais terriblement vivace. Par sa nature écorchée, rarement apaisée, elle inonde sa rage de survie et vous irradie d’intensité.