Concert OPPB à destination des étudiants

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Service culturel

Agenda

Nous suivre

La Centrifugeuse

Service culturel UPPA (Pau)
Maison de l'Etudiant
Domaine universitaire - BP 576

64012 PAU CEDEX

Du lundi au jeudi 9H/17H et le vendredi de 9H à 14H

accueil.centrifugeuse @ univ-pau.fr

Tél : 05 59 40 72 93

PDF
Vous êtes ici :

Concert OPPB à destination des étudiants

Mercredi 11 mars - 21H - Gratuit

Orchestre de Pau Pays de Béarn, direction Samuel Jean 

Concert exclusivement réservé aux étudiants

musique classique

En partenariat avec l’Orchestre de Pau Pays de Béarn

 

Palais Beaumont, Auditorium de Vigny

Places à retirer à La Centrifugeuse

 

Tchaïkovski : Symphonie n°5

 

La vie de compositeur pour Tchaïkovski fut parsemée d’embûches et de succès. Homme durement touché par les problèmes d’argent et d’estime de soi, il dut affronter de longues périodes de solitude et de faible production musicale suivie de courtes, mais intenses périodes de succès et de reconnaissance musicale. L’arrivée de la cinquième symphonie de Tchaïkovski suit une période plutôt fructueuse chez le compositeur.

 

Piotr Illtch Tchaïkovski est reconnu comme l’un des plus grands compositeurs russes de l’histoire. Malgré le fait que plusieurs personnes du milieu musical qualifiaient sa musique de plus européenne que russe, une grande partie de son inspiration générale fut issue de chants et mélodies folkloriques russes. Une autre grande influence chez Tchaïkovski fut l’apport d’un élément sur quoi baser une œuvre. Il existe un questionnement sur la cinquième symphonieː cette œuvre est-elle ou non une œuvre à programme. (La « musique à programme » regroupe les œuvres instrumentales qui racontent ou décrivent un sujet extramusical - littéraire, historique, philosophique... - clairement identifié. Mettant toutes ses ressources au service de l’évocation, de la méditation ou de la description, elle bénéficie d’une bien plus grande liberté structurelle, instrumentale et harmonique que la « musique pure » (musique instrumentale sans aucune référence à un sujet).

 

Dans la 5ème symphonie de Tchaïkovski, il est difficile d’y voir clair, car contrairement par exemple à la Symphonie fantastique d'Hector Berlioz, le compositeur russe n’a laissé aucune indication évidente à ce sujet. Selon l’auteur David Brown, ancien professeur à la University of Southampton, et spécialiste de la musique russe, le premier mouvement serait de nature programmatique, car on aurait trouvé sur des esquisses de l’œuvre des indications extra musicales évidentes, dont voici des exemples : Introduction, "Résignation complète devant le destin de l’homme", "Imprévisible Providence", Allegro, "Murmures", "Doutes", "Plaintes contre la XXX" (XXX pourrait référer à l’homosexualité), "Devrais-je me laisser embrasser par la foi".

Toutes ces indications laissent imaginer que Tchaïkovski avait choisi alors de se laisser guider par son destin. La plupart de ses œuvres sont d’ailleurs basées sur le Destin, et son acceptation.

 

Une fois la symphonie achevée, Tchaïkovski en fut assez satisfait. La première représentation eut lieu à Saint-Pétersbourg le 17 novembre 1888 sous la direction du compositeur lui-même. L'accueil du public fut favorable, mais la presse ne partagea pas du tout cet enthousiasme, si bien que Tchaïkovski lui-même en vint à douter de la qualité de la partition (« trop confuse, trop compacte, manquant de sincérité… » écrit-il dans une lettre à sa bienfaitrice, Nadejda von Meck). Heureusement, lors d'une représentation à Hambourg en 1889, la symphonie connut enfin l'immense succès qu'elle mérite. Elle est aujourd'hui une des œuvres de Tchaïkovski les plus appréciées du public.

 

La cinquième symphonie est la seule des six symphonies de Tchaïkovski à posséder un thème cyclique revenant dans chacun des quatre mouvements, symbolisant a priori la « providence divine ».

 

 

Par accueil.centrifugeuse@univ-pau.fr